fbpx

Séjour à la carte à Athènes

Grèce | Europe | Interville

Première ville à avoir accueilli les jeux Olympiques modernes en 1896, elle est aussi la dernière à les avoir organisés. Cet événement a donné un véritable coup de jeune à la capitale grecque qui en a profité pour se moderniser à grande vitesse. Avec réussite.

Malgré tous ces changements, Athènes se révèle aussi cette ville phare dominée par la silhouette de l’Acropole où trône le Parthénon, mais aussi d’autres temples antiques et de magnifiques musées.

Ce circuit est adapté aux adultes, couples et amis.

Idéal pour un séjour court en Europe pour les longs week-end.

 

Type de séjour: Voyage Inter Ville

Période de voyage idéale: Mars à Octobre

Inclus : vol, hôtel, transfert privé A/R entre l’aéroport et l’hôtel

Logements:

  • Hera Hotel 4*
  • Chambre double en petit déjeuner

Top 3 des visites:

L’acropole

Durant la seconde moitié du Ve siècle avant J.-C., Athènes prit un ascendant sur les autres cités du monde antique. Une période très riche où l’art, la politique et la pensée se sont particulièrement épanouis. Un groupe d’artistes décide à cette époque de mettre en œuvre les plans dessinés par Périclès, homme d’État athénien. La colline rocheuse d’Athènes est transformée ; les principaux monuments sont érigés à cette époque. Au pied de l’Acropole, le nouveau musée rassemble plus de 350 vestiges – céramiques, bas reliefs et sculptures antiques – provenant des lieux de culte des différents versants de l’Acropole. La vue sur le Parthénon est saisissante depuis le dernier étage du bâtiment moderne.

L’île d’Hydra

Au large de la péninsule de l’Argolide, à une heure et demi du port du Pirée, Hydra inspire tout en invitant à la simplicité. « Esthétiquement parfaite » selon l’écrivain Henry Miller, prisée par l’intelligentsia comme la jet-set, l’île fut adoptée par le chanteur canadien Leonard Cohen, qui y élut domicile dans les années 1960. Un petit port de carte postale, des caïques et des yachts dormant sur l’eau face aux cafés sagement alignés. L’île s’étire sur 50 km², terre aride semée de maisons blanches qui partent à l’assaut des hauteurs escarpées. Les oliviers et les citronniers commencent là où les maisons s’arrêtent, grimpant toujours plus haut jusqu’aux sommets rocheux. Ne cherchez pas de voitures : il n’y en a pas. L’île se parcourt aujourd’hui à pied, comme hier, comme demain. Car Hydra existe au-delà des âges, au-delà des modes, au-delà des hommes.

Le quartier de Monastiraki

Poursuivons ce guide d’Athènes en découvrant le quartier de Monastiraki. Il se trouve au centre d’Athènes, limitrophe du quartier de Plaka (dont je vous parle juste après). La place Monastiraki, où trône une église byzantine, est le cœur de ce quartier très vivant et cosmopolite. Place animée, c’est de là que partent plusieurs ruelles où vous trouverez plein de petites boutiques en tout genre, un peu à la façon des souks.  Souvenirs, vêtements, chaussures, bijoux, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Tous les dimanche a également lieu le célèbre marché aux puces de Monastiraki. Sur la place Avissinas se rassemblent de nombreux antiquaires et brocanteurs proposant des livres anciens, de l’argenterie ou de la maroquinerie. Les négociations y sont âpres mais vous pourrez faire de bonnes affaires, surtout si vous vous levez tôt !

Les points forts:

  • l’histoire,
  • la culture,
  • la gastronomie,
  • la météo.

Offre du jour, sous réserve de modifications

Galerie

Top